Karbonn A4 : smartphone Android dual-SIM à moins de 100 euros

 Logo Karbonn

Le fabricant indien Karbonn, dont on a déjà parlé dans nos colonnes, vient de dévoiler un smartphone d’entrée de gamme à moins de 100 euros.

Baptisé tout simplement A4, ce smartphone est plus précisément affiché à 4 990 roupies, l’équivalent de 70 euros.

Livré avec la version 2.3.6 Gingerbread d’Android, il s’appuie sur un processeur mono-core cadencé à 1 GHz, lui-même épaulé par une mémoire vive 256 Mo. Pas vraiment une bête de course donc.

En termes de fonctionnalités, celui-ci offre un affichage 4 pouces en 320 x 480 pixels, une compatibilité 2G sur deux logements SIM – possibilité de gérer deux numéros mobiles en même temps –, des liaisons Wi-Fi N / Bluetooth – version non précisée –, une sortie mini-jack, un capteur photo 3,2 Mégapixels au dos, un capteur photo 0,3 Mégapixel en façade, un tuner radio FM et un espace mémoire disponible de 104 Mo que l’on peut heureusement étendre de 32 Go grâce à une carte MicroSD.

Karbonn A4.
Le smartphone Karbonn A4

À bord, enfin, une batterie Lithium-Ion à la capacité 1 400 mAh pour jusqu’à 4 heures de communication voix et jusqu’à 135 heures d’autonomie en veille.

Par Nabil Chaibi

Publicités

SimCity : 92% moins de problèmes techniques, selon Maxis

 SimCity - vignette

Fort écorché suite à son lancement, SimCity essuie actuellement les plâtres de ses tares techniques. Maxis a travaillé de sorte à résoudre l’ensemble des problèmes, tant et si bien que le développeur s’avance en indiquant que 92% des soucis sont désormais de l’histoire ancienne.

Disponible depuis quelques jours sur PC et Mac, SimCity a été largement critiqué suite à son lancement. En effet, le nouveau jeu de gestion de Maxis n’est déjà pas apprécié pour son DRM nécessitant la connexion permanente à Internet, mais a rencontré d’énormes problèmes de serveurs. En conséquence, de nombreux joueurs n’ont pas pu se connecter au lancement du jeu, les empêchant tout simplement de jouer.

SimCity - 1

Cette mesure anti-piratage a donc plombé le jeu, mais Electronic Arts nous informe que les soucis ont été en grande partie corrigés. Lucy Bradshaw, PDG du studio Maxis, a déclaré sur le blog officiel d’EA que « les problèmes empêchant de jouer à SimCity sont derrière nous ».

Elle cherche à rassurer en soulignant que « nos joueurs ont été en mesure de se connecter à leurs villes dans le jeu pour un total de près de 8 millions d’heures de gameplay. Nous avons réduit les plantages de 92 % depuis le jour de lancement ».

Bradshaw souligne que des opérations d’optimisation de leur architecture serveur et de temps de réponse ont été mené, en sus de l’ajout de nouveaux serveurs. Elle ajoute qu’il faut encore quelques jours supplémentaires pour assurer que 100% des problèmes sont résolus.

Rappelons que Electronic Arts n’accordera pas de remboursement aux joueurs suite à ces problèmes, mais propose à ceux et celles qui ont activé leur exemplaire de SimCity d’acquérir un jeu estampillé EA de leur choix et de façon gratuite, avant le 18 mars 2013. Un e-mail de notification sera envoyé aux intéressés.

Reste désormais le fameux DRM de connexion obligatoire pour jouer. A cela une pétition a été bâtie, dans l’optique de demander à EA de retirer cette gêne du jeu. Pour l’heure, près de 60.000 signatures sont enregistrées, sur les 75.000 nécessaires.