Fujitsu STYLISTIC M702 : tablette tactile renforcée avec support 4G / LTE

Le constructeur Fujitsu exhibe aujourd’hui une nouvelle tablette tactile renforcée à destination du marché professionnel.

Nommée STYLISTIC M702, cette tablette tactile peut en effet survivre aux chocs, aux chutes, aux infiltrations de poussière, aux projections d’eau et même aux immersions sous l’eau.

Accusant 590 grammes sur la balance, elle se veut également particulièrement légère, pour éviter la fatigue du poignet lors d’une utilisation en situation non assise. Sur un chantier de construction par exemple.

Fujitsu STYLISTIC M702 (2)  Fujitsu STYLISTIC M702 (3) 
La tablette Fujitsu STYLISTIC M702 avec ses accessoires

Animée par un processeur ARM Cortex-A9 quadruple cœur 1,7 GHz d’origine Nvidia et livrée avec l’environnement Android dans sa mouture 4.0 ICS, cette tablette offre un affichage 10,1 pouces en 1 920 x 1 200 pixels et un rendu audio 2 x 1 Watt.

Celle-ci propose aussi une compatibilité 3G / 4G / Wi-Fi, des liaisons Bluetooth 4.0 / GPS / NFC, un port Micro-USB 2.0, un appareil photo numérique 8,1 Mégapixels, une webcam 1,2 Mégapixel, une mémoire flash 32 Go et un slot pour carte mémoire.

Elle profite, par ailleurs et du fait de son positionnnement pro, d’une technologie de chiffrement pour son espace de stockage et d’une assistance de récupération, pour garantir la sécurité des données.

Côté autonomie, pour conclure, la fiche technique n’évoque que celle en lecture vidéo, qui flirte avec les 15 heures.

La disponibilité de cette tablette Fujitsu STYLISTIC M702 est prévue en mars, avec un prix de 800 euros HT.

Par Nabil Chaibi

Andy Rubin : pas de Google Store en vue

Répondant aux rumeurs de projets de Google Store aux Etats-Unis, Andy Rubin, architecte d’Android, suggère que Google n’en a pas vraiment besoin.

La rumeur de la préparation d’un réseau de boutiques physiques sous forme de Google Store aux Etats-Unis a échauffé les esprits ces dernières semaines même s’il est apparu qu’il s’agissait plus d’une piste de réflexion que d’une initiative concrète.

Et c’est vers cette seconde hypothèse que tend Andy Rubin, principal architecte d’Android, à l’occasion d’un entretien donné au salon MWC 2013. Là où beaucoup voient dans un Google Store la possibilité de toucher et de voir « en vrai » les produits mobiles et nomades tournant sous Android ou Chrome, Andy Rubin réplique que les consommateurs déclenchent leur décision d’achat par les recommandations de leurs amis et la lecture des tests.

Par ailleurs, il a souligné que l’activité de Google en tant que producteur de hardware n’en est qu’à ses débuts et ne mérite pas encore les investissements nécessaires pour entretenir des boutiques en dur. Il a donc indiqué que Google n’avait pas de projet actif en cours et n’avait rien à annoncer à ce sujet.

A noter que, parallèlement, Jamie Rosenberg, responsable du Google Play, a confirmé que les efforts de distribution directe en ligne de la gamme Nexus via le portail n’étaient pas une simple expérience temporaire mise en place à l’occasion de l’arrivée de la nouvelle gamme Nexus, mais qu’ils avaient vocation à perdurer (sous-entendu, pour les générations suivantes).

Par Nabil Chaibi

Démonstration de Firefox OS sur un smartphone Sony Xperia

firefox-os-logo Petite démonstration de Firefox OS sur un smartphone Sony Xperia, et peut-être un modèle lancé d’ici la fin de l’année ?

L’écosystème Firefox OS est visiblement plus intéressant que le fabricant Sony Mobile Communications ne le disait publiquement il n’y pas si longtemps encore, la branche française ayant par exemple répondu lors d’une entrevue accordée à nos confrères du site Internet Les Numériques qu’aucun projet du genre n’était en cours. Langue de bois, vous avez dit ?

Preuve en est avec la récente annonce d’un partenariat avec l’opérateur Telefonica pour la distribution de smartphones Firefox OS l’année prochaine, mais aussi avec la petite vidéo d’un peu moins de deux minutes qui circule depuis peu sur Internet.

Dans celle-ci, on peut découvrir un smartphone Sony Xperia E tournant avec une version expérimentale de l’environnement mobile soutenu par la Fondation Mozilla. On y voit notamment la partie photo, la partie appel voix et la partie consacrée au paramétrage de l’appareil.

Après avoir regardé la vidéo en question, on peut d’ailleurs se demander si l’avancée du projet n’a pas été minimisée afin de surprendre la concurrence, avec peut-être un smartphone Firefox OS portant la griffe Sony dès cette année.

Et pas que chez Sony d’ailleurs, avec d’autres marques ciblant l’entrée de gamme, à l’image d’Alcatel One Touch et de ZTE, qui sont déjà sur le coup. Rappelons en effet que Firefox OS a été pensé pour animer les smartphones d’entrée de gamme.

Alcatel One Touch Snap LTE : Jelly Bean, dual core et LTE pour 299 €

Alcatel One Touch logo

TCL Communication, décidément prêt à profiter du créneau des smartphones d’entrée et milieu de gamme à moins de 300 €, ajoute l’Alcatel One Touch Snap LTE à ses gammes.

TCL Communication a créé la surprise en dévoilant au salon MWC 2013 de Barcelone son smartphone Alcatel One Touch Fire, l’un des premiers à embarquer la plate-forme Firefox OS et se positionnant comme un terminal d’entrée de gamme.

Mais le fabricant chinois veut aussi profiter des opportunités du marché 4G tout en restant dans une stratégie de créneau des smartphones à petit prix. Il dévoile donc le terminal Alcatel One Touch Snap 4G qui, comme son nom l’indique, offira une compatibilité 4G 100 Mbps.

Ce smartphone est doté d’un affichage 4,6″ 480 x 854 pixels avec traitement antirayures et revêtement oléophobe et dispose d’un processeur dual core 1,4 GHz associé à 1 Go de RAM. Au dos, on trouve un APN 8 megapixels avec flash LED, autofocus et enregistrement vidéo 1080p, tandis qu’en façade un APN 2 megapixels est présent pour la visioconférence.

Alcatel One Touch Snap LTE 

Le smartphones est compatible WiFi b/g/n ( avec partage de connexion ), Bluetooth 4.0, dispose d’un module A-GPS et embarque 4 Go d’espace de stockage interne, extensible par port microSD. L’Alcatel One Touch Snap LTE mesure 10,9 mm d’épaisseur et possède une coque dotée d’un revêtement anti-éclaboussures.

Il offre enfin jusqu’à 9 heures d’autonomie en conversation 2G ( 5 heures en 4G ) via sa batterie 2200 mAh. Ce qui fait l’attrait de l’Alcatel One Touch Snap 4G, c’est aussi son prix de 299 € nu. Mais il faudra attendre le mois d’août 2013 pour le voir débarquer en enseigne et sur Internet.

Nvidia présente son Phoenix , le smartphone de référence sous Tegra 4

La semaine dernière, Nvidia présentait la dernière évolution de sa plateforme Tegra 4, le Tegra 4i, une plateforme qui intègre un modem 4G LTE et qui en fait, de ce fait, une solution parfaite pour les smartphones. Aujourd’hui la firme profite du MWC pour présenter son smartphone référence.

Nvidia présente donc actuellement son Phoenix, le smartphone qui servira de base au développement des autres dispositifs embarquant le processeur Tegra 4i.

Nvidia Phoenix 2 L’intégration du modem directement dans le jeu de puce est l’élément clef qu’il manquait jusqu’ici à Nvidia pour s’installer durablement dans les smartphones. Ainsi, le modèle présenté offre à la fois de grandes performances tout en proposant de faibles consommations d’énergie.

Plus compacte également, l’architecture Tegra 4i se présente aujourd’hui dans un smartphone au format 5 pouces, mais pourrait se faire une place dans les smartphones plus petits.

Nvidia Phoenix 3 Le Phoenix devrait permettre aux constructeurs et développeurs de bénéficier d’un aperçu des capacités de la plateforme et d’envisager ainsi son intégration dans leurs propres produits. Et dans la pratique, le Phoenix est une vitrine technologique qui proposer un écran 5 pouces Full HD 1080p, une caméra 13 mégapixels laissant supposer des capacités de traitement de l’image et de la vidéo dans de hautes résolutions, tout en affichant un châssis relativement mince au regard de la puissance annoncée par le Tegra 4.

En outre, pendant les manipulations autorisées sur le salon, les personnes présentes ont généralement été bluffées par l’absence de chauffe de l’appareil pendant l’exécution de tâches gourmandes. Malheureusement encore en développement, l’optimisation n’est actuellement pas au rendez-vous et l’ensemble affiche quelque temps de latence et autres bugs dans l’interface Android.

Néanmoins, avec une puissance potentielle similaire au Tegra 4, le Tegra 4i a toutes les chances de séduire rapidement les fabricants.

YotaPhone : vers une commercialisation au second semestre 2013

Yota Devices annonce avoir trouvé un partenaire pour la fabrication de son smartphone atypique YotaPhone doté d’un affichage LCD d’un côté d’un écran e-paper de l’autre.

Le russe Yota Devices veut apporter sa propre vision dans la téléphonie mobile en concevant un smartphone YotaPhone assez particulier : il possède un écran de chaque côté, l’un LCD, l’autre e-paper, sans rétroéclairage.

Si l’affichage fonctionne comme pour tout téléphone portable, la partie e-paper permettrait d’afficher des informations annexes ou de la publicité sans avoir à mobiliser l’écran énergivore principal, les affichages e-paper consommant très peu d’énergie.

Cette approche permettrait d’afficher en permanence les dernières informations pertinentes sans pénaliser outre-mesure l’autonomie du smartphone, au prix de quelques compromis (écran monochrome, pas de rétroéclairage donc nécessité d’une source lumineuse externe…).

YotaPhone specs

Si l’idée a le mérite d’exister et d’explorer de nouveaux usages, sa concrétisation n’est pas des plus faciles dans un secteur très concurrentiel et mené principalement par des grands groupes. Yota Devices annonce cependant avoir sélectionné la société Hi-P (de Singapour) comme fabricant ODM ( Original Design Manufacturer ), en même temps que l’établissement d’un centre de R&D qui permettra de collaborer avec Hi-P pour le développement du  » premier et des générations suivantes de YotaPhone « .

L’espoir de proposer le smartphone à double écran d’ici le second semestre 2013 reste donc d’actualité et prend une forme plus concrète avec ce partenariat qui doit amener sa commercialisation en Russie d’abord, puis dans le reste du monde.

Par Nabil Chaibi

Utiliser son iPhone comme réveil

iphone 4 Voilà qui devrait intéresser les propriétaires d’un smartphone iPhone.

Après avoir été proposé comme projet sur le site Internet Kickstarter, le produit Snooze pour iPhone se retrouve sur la boutique en ligne BiteMyApple.co. Couplé à une application à récupérer sur le portail App Store, il s’agit d’un support qui permet de transformer le smartphone de la firme à la pomme en réveil.

Une fois l’iPhone glissé à l’horizontale dans un couloir prévu à cet effet et l’application installée, l’utilisateur dispose alors d’un très gros bouton Snooze sur le dessus pour dormir quelques minutes de plus ou bien de l’écran tactile pour voir l’heure et couper simplement le réveil.

L’objet est réalisé à partir de bois d’érable pour un côté chaleureux et une bonne résistance, et doté d’une base en silicone afin d’éviter que le smartphone ne se paye un vol placé lors de l’appui sur la touche Snooze, mais aussi pour ne pas rayer le meuble en dessous.

Il propose par ailleurs un passage pour le cordon d’alimentation, de manière à éviter les nœuds si l’on décide de brancher le smartphone pour recharger la batterie pendant la nuit.

Snooze iPhone 1   Snooze iPhone 2 
Le produit Snooze pour iPhone ( cliquer pour agrandir )

Compatible avec les modèles iPhone 4, iPhone 4S et iPhone 5, le dock Snooze pour iPhone est vendu 39,99 dollars.