OL : Houllier garde un très bon souvenir de Jean-Michel Aulas

« Pour entraîner à Lyon, il faut de la personnalité. Si vous êtes faible, vous n’allez pas réussir. Peut-être qu’il vous met plus de pression mais c’est parce qu’il donne le maximum de moyens, même si c’est moins le cas actuellement ». Passé par le banc de touche de Lyon, Gérard Houllier dévoile dans L’Équipe l’attitude à avoir pour s’affirmer auprès de Jean-Michel Aulas, qu’il connait bien.

«  Avec moi, c’était un peu différent. J’avais de l’expérience, j’étais plus âgé que lui (65 ans) et on se tutoyait. On a eu un petit malentendu au début parce que je n’avais pas été là pendant deux jours à cause d’une réunion à l’UEFA mais ça a duré le temps d’une explication. Il est mauvais perdant, il a la haine de la défaite mais je retiens surtout quatre choses. Il travaille énormément, ce qui fait qu’on s’appelait souvent entre 23 heures et minuit pour faire le point. Il peut revendiquer une expertise dans le foot. Il a une stratégie. Et il a une loyauté vis-à-vis des gens qui sont passés à Lyon. À compétence égale, entre deux personnes, il prendra un Lyonnais », continue l’ancien entraîneur de Liverpool. Le patron de l’OL devrait apprécier.

Par Nabil Chaibi

Publicités

Jean-Michel Aulas rend grâce à François Clerc

À défaut de pouvoir féliciter ses propres joueurs suite à leur cinglant revers à Bastia (4-1), Jean-Michel Aulas s’est trouvé un autre motif de satisfaction. Il s’agit du but de François Clerc contre le PSG, hier soir.

« François Clerc fait l’une de ses meilleures saisons indépendamment même de son but qui est magnifique ! Formé à Lyon François ! », s’enthousiasmait le président rhodanien sur son compte Twitter.

Par Nabil Chaibi