Insolite : Alicia Keys, directrice artistique chez Blackberry Tweete depuis un iPhone. Par Nabil Chaibi

Alicia-keys-blackberry

Lorsque vous avez contribué à la sortie de dispositifs pour Nokia, utilisez régulièrement un iPhone et devenez directrice de la création chez BlackBerry, peut-être que les smartphones finissent par tous se ressembler. C’est certainement ce qui expliquerait pourquoi Alicia Keys utilise un iPhone pour commenter son flux Twitter.

C’est un phénomène de mode auquel BlackBerry a succombé : engager une star de la pop pour diriger son département de la création, faisant ainsi de l’artiste Alicia Keys l’homologue de Will.i.am chez Intel.

Un choix qui vise principalement à redonner un petit coup de jeune à la marque et à s’installer auprès de la communauté de fan de l’artiste, mais qui pourrait ne pas avoir l’effet escompté après quelques bourdes de la Star.

Ainsi, pourtant censée représenter BlackBerry et surtout promouvoir BB10, la star aurait publié quelques tweets depuis l’application disponible sur… iPhone. Des tweets retirés par la suite après que la remarque lui ait été faite, la star allant jusqu’à annoncer un hypothétique  » hack » de son compte Twitter pour justifier la boulette.

alicia keys twitter

Une excuse qui vole en éclat après que Pocket-Lint ait révélé un cliché de la loge de l’artiste se préparant pour la cérémonie des Grammy awards affichant clairement non pas un, mais 2 iphones sur sa table.

Alicia Keys iphone

Ce n’est pas la première fois que les artistes font ce type d’erreurs flagrantes, la présentatrice Oprah avait partagé son amour pour la Microsoft Surface RT en novembre dernier sur Twitter, depuis un iPad

Publicités

iOS 6.1 : les smartphones chauffent, les batteries flanchent. Par Nabil Chaibi

chauffe iphone

Si vous n’avez pas encore profité de la sortie du Jailbreak EvasiOn pour faire évoluer votre iOS device vers la iOS 6.1, peut-être devriez-vous patienter encore un peu. Il apparait en effet que la mise à jour pose actuellement problème auprès de quelques utilisateurs.

Ce n’est pas une première, la dernière mise à jour d’iOS ne s’est pas faite sans conséquence auprès de plusieurs utilisateurs qui rapportent sur divers forums rencontrer des problèmes de surchauffe et d’autonomie largement réduite depuis leur passage à iOS 6.1.

iphone 4

Les pages de support d’Apple rassemblent actuellement de multiples plaintes d’utilisateurs d’iPhone 4S rapportant ce type de problèmes depuis la mise à jour opérée depuis le 28 janvier dernier.

De nombreux rapports font état d’une autonomie de batterie largement revue à la baisse ( certains parlent de 50% d’autonomie en moins ), toujours accompagnée d’une surchauffe rapide dès que l’iPhone 4S est sollicité, qu’il s’agisse de surf, de jeu ou de communication téléphonique.

ZDnet rapporte que l’une des causes possibles de ces dysfonctionnements soit liée à des tentatives intempestives de connexion au service Apple Mail et Microsoft Exchange.

Dans le lot, certains utilisateurs d’iPhone 5 seraient également touchés, ce qui laisse supposer que l’ensemble des dispositifs d’Apple concernés par iOS 6.1 peut être concerné par les dysfonctionnements.

En Grande Bretagne, Vodafone a d’ores et déjà pris les devants et envoyé un mail à ses clients, les invitant à ne pas opérer la mise à jour d’iOS 6.1 sur leurs dispositifs tout en évoquant un problème de « performance avec la 3G. »

Si vous souffrez actuellement de ce type de problème, force est de constater qu’à l’heure actuelle seule une solution a été trouvée par l’un des utilisateurs et rapportée : le formatage d’usine du dispositif, sans aucune assurance que les dysfonctionnements ne réapparaissent pas par la suite au grès de la réinstallation des applications.

Apple n’a actuellement pas communiqué autour de ces problèmes, même si l’on sait qu’ iOS 6.1.1 a déjà été déployé auprès de certains développeurs.

Jailbreak iOS 6.1 : Evasi0n, l’outil de la team Evad3rs, bientôt prêt. Par Nabil Chaibi

L’arrivée d’iOS 6.1 ayant rassuré sur la maintien des failles qui pourraient servir de base à un jailbreak iOS 6.x, la team Evad3rs prépare la mise à disposition de son outil Evasi0n, peut-être pour le 3 février prochain.

La quête d’une techniques de jailbreak pour iOS 6 s’est révélée assez compliquée, ne permettant de développer que des méthodes partielles et pour certaines générations d’appareils iOS. Même si elle ne concerne qu’une fraction des utilisateurs iOS, l’attente reste forte, comme a tenté de le souligner un hoax en décembre dernier.

Malgré tout, des développeurs connus pour leurs travaux antérieurs sur le jailbreak sont à l’oeuvre et ont annoncé récemment avoir réalisé plusieurs percées permettant d’espérer une nouvelle méthode de jailbreak sous peu et qui pourrait être appliquée aux derniers appareils mobiles iOS.

La grande crainte était de voir se refermer les failles exploitées avec la mise à jour iOS 6.1 fournie par Apple cette semaine. Cette inquiétude ayant été évacuée et les portes d’entrée étant toujours bien présentes, une équipe, la team Evad3rs, s’est organisée pour proposer une méthode de jailbreak espérée le dimanche 3 février prochain.

Evad3rs Evasi0n

Entre-temps, un site Web a été mis en place, annonçant que l’interface utilisateur est en cours de finalisation et promettant une méthode de jailbreak très simple à mettre en oeuvre et qui serait valable sur tout iPhone (à partir de l’iPhone 4), iPod Touch ou iPad fonctionnant sous iOS 6.0 à 6.1.

La méthode en question porte le nom de  » Evasi0n  » et le site indique qu’elle passera bientôt en beta privée avant d’être proposée au plus grand nombre. Ne reste plus qu’attendre pour voir si les promesses seront tenues ou s’il ne s’agit encore que d’une opération de communication.

Par Nabil Chaibi

Optimisez vos emailings pour mobile: 5 astuces. Par Nabil Chaibi

Optimisez vos emailings pour mobile: 5 astuces

Aujourd’hui, lorsque vous êtes actif dans le domaine de l’email marketing, il est une chose que vous ne pouvez plus ignorer : Le mobile! De plus en plus, vos prospects ou clients, consultent vos newsletters et emails promotionnels sur leurs smartphones ou tablettes. Il est impératif de garder cela en mémoire lorsque vous vous engagez dans une campagne d’email marketing…

Pas convaincu ? Quelques chiffres:

Les emails consultés sur mobile représentent de 10 à 50% des emails ouverts, en fonction des cibles, produits / services et type d’email. (Source : eMailmonday – « Party safe mobile email stats » 2012)Le nombre d’emails consultés depuis un mobile est aujourd’hui plus élevé que le nombre d’emails consultés depuis un  client mail de bureau ou un webmail. Les chiffres, montrent que 38% des emails sont aujourd’hui ouverts depuis un support mobile, 33% depuis un client mail et 29% depuis un webmail. (Source : Litmus –”Email Analytics” – Septembre 2012)

C’est pourquoi il est indispensable de créer des newsletters ou des emailings en HTML compatibles avec les mobiles. Mais comment ? Ci dessous, vous trouverez 5 astuces qui vous aiderons à réussir votre emailing pour mobile.

Un phénomène répandu lorsque vous lisez un email sur mobile sont les modifications apportées par les navigateurs mobiles.

Vous pouvez éviter cela en utilisant les CSS. En ajoutant le code ci dessous dans la balise de votre newsletter, les navigateurs pour téléphone mobile ne modifieront pas la mise en forme.

body {-webkit-text-size-adjust:none;}

div, p, a, li, td {-webkit-text-size-adjust:none;}

Ce code interdit à un navigateur mobile de changer la taille du texte de votre email lorsque celui ci est visualisé sur un support mobile. Lorsque vous utilisez les CSS dans votre newsletter HTML, soyez sûr d’utiliser les CSS en ligne ! Attention : beaucoup de solutions d’emails suppriment le code CSS de la balise .

Les solutions les plus adaptées ont des fonctionnalités qui vous permettront de transformer les règles de styles en attribut en ligne. Ce qui évitera à la solution d’emailing de supprimer le code CSS de la balise .

Le fait que les destinataires de vos campagnes d’emails n’aient pas à scroller pour voir votre message est très important. Une bonne approche pour éviter le scroll est de placer une table des matières au début de l’email. De cette manière, une personne ouvrant votre email peut décider si oui ou non elle souhaite lire la suite.

Un autre point important est la largeur de votre email. Lorsque vous créez un email, essayez de limiter la largeur de celui ci à 640 pixels ou moins. Lorsqu’un email a une largeur adaptée aux supports mobiles, cela augmente votre interaction avec l’utilisateur et finalement augmente votre taux de clic. La plupart des téléphones mobiles et smartphones ayant un écran entre 320 et 480 pixels de largeur, si votre newsletter a une largeur de 640 pixels, vos destinataires seront en mesure de lire votre email sans zoomer.

Pourquoi ? Parce que vos destinataires n’ont pas de souris comme sur un PC. Un point important pour rendre votre email « finger friendly » est de faire très attention aux liens présents dans l’email ainsi qu’aux boutons d’appel à l’action. Un point de blocage bien connu lorsqu’on lit sur un support mobile est la difficulté rencontrée pour ouvrir un lien ou un bouton d’appel à l’action car ceux-ci sont trop petits pour être cliqués sur l’écran d’un mobile.

Pour éviter ce problème, il vous faut utiliser un design simple en une colonne. Un doigt étant l’équivalent d’environ 45 pixels sur un écran de mobile, en ajoutant un padding de 10 à 15 pixels à votre bouton d’appel à l’action, il devient plus simple de cliquer sur celui-ci. Une autre astuce, est de rajouter un ‘display:block;’. Ceci agrandira la surface cliquable autour du bouton.

Une autre manière pour rendre un lien plus facile à cliquer est d’y appliquer un font size plus large. Les informations les plus importantes deviennent ainsi plus claires et vos emails plus faciles à lire et cliquer.

N’oubliez jamais qu’une connection internet mobile est plus lente qu’une connexion classique ! Envoyer un PDF ou plusieurs images hautes définitions est par exemple une mauvaise idée car vos destinataires pourraient difficilement l’ouvrir ou pire encore votre email pourrait finir en spam !

Plus vous réduirez la taille de votre fichier, plus celui-ci a de chance d’arriver dans la boite de vos destinataires.

Vous avez rendu votre email « mobile friendly » ? Maintenant il est important de vous assurer que les pages d’atterrissages sur lesquelles vos destinataires arriveront après avoir cliqué sur un lien ou un bouton de votre email, sont aussi adaptées aux supports mobiles ! En effet si votre email est adapté aux mobiles mais pas les pages de votre site, la probabilité pour que votre destinataire ne clique pas sur les liens de votre email est très élevée.

Voici ce dont il faut vous assurer concernant vos pages :

Avoir la bonne largeur ;Avoir le minimum d’informations sur votre page d’atterrissages.Les utilisateurs de supports mobiles qui souhaitent plus de détails visiteront votre site internet depuis leurs ordinateurs ;Il est impératif que vous utilisiez à la place du Flash, l’HTML5, CSS3 ou Javascript. En effet, les Iphones, Ipads et autres Blackberry ne supportent pas le Flash. Android supporte Flash, mais les contenus sont difficilement chargés. Il est donc préférable d’éviter le Flash.Vos liens n’auront pas d’effets au survol comme sur un ordinateur. Ce qui veut dire qu’il est impossible de savoir si une image, par exemple, contient un lien à moins de toucher cette image. Il est donc préférable de bien spécifier ce qui est cliquable et ce qui ne l’est pas dans votre email.

Tester, tester et encore tester ! Tous les points vus ci dessus sont importants. Il est donc fortement recommandé de tester l’envoi de votre newsletter afin de voir si tous ces points sont conformes. Ceci fait, il ne vous reste plus qu’à envoyer votre campagne d’email !

Par Nabil Chaibi