Bordeaux : le coup de gueule de Francis Gillot

Peu de buts, pas beaucoup de spectacle. Depuis quelques semaines, Bordeaux est beaucoup raillé à travers la Toile. Les matches bordelais programmés le dimanche en raison de la Ligue Europa ne se sont pas avérés des réussites, certains appelant même ces rencontres le Siestico. À force d’entendre cette rengaine, l’entraîneur des Girondins Francis Gillot est sorti de sa réserve en conférence de presse. Et a livré le fond de sa pensée sur ces récurrentes critiques.

« On nous tire dessus sans comprendre les choses. On nous dit qu’il faut jouer la Coupe d’Europe à fond ; on la joue à fond et évidemment, en championnat, on souffre. Comme beaucoup d’équipes européennes. Mais ça, personne ne le souligne. On ne pense qu’à nous mettre la tête sous l’eau. On fait un beau parcours européen, ça passe complètement inaperçu. On est qualifié en Coupe de France, ça passe inaperçu. Aujourd’hui, on fait un meilleur championnat que la saison dernière. On a plus de points qu’à la même époque, alors que nous sommes qualifiés en Coupe de France et que l’année dernière, nous étions éliminés. Mais Bordeaux, c’est l’équipe à abattre, l’équipe à critiquer ! », a-t-il lancé. Gillot n’apprécie clairement pas le traitement médiatique réservé à son club.

« Les gens parlent beaucoup sans connaître les choses. Ceux qui sont derrière un micro estiment que cela leur donne tous les droits. Mais il faudrait aller au fond des choses. Il faut connaître le sujet. Je n’aime pas que l’on critique Bordeaux parce que c’est mon club. Mais il faut des arguments. On dit beaucoup de choses sans arguments derrière. Ce sont des débats sans intérêt. Des débats de comptoir, des débats de bistrot… Mais si ça vous arrange de taper sur Bordeaux, allez-y ! », a-t-il poursuivi. Gillot a du mal à encaisser les critiques sur l’ennui suscité par certains matches de son équipe, mais il ne doit pas oublier que tous ou presque encensent son travail, encore plus depuis qu’il a dû faire face à la vente de Gouffran et Jussiê lors du dernier mercato hivernal. Le match face à Lorient demain sera l’occasion de prouver que Bordeaux est capable d’être séduisant !

Par Nabil Chaibi

Publicités