PSG : Lavezzi-Lucas, c’est de la dynamite !

Paris a tout simplement réalisé un exploit. Jamais une équipe française n’avait réussi à s’imposer en coupe d’Europe dans l’antre valencienne de Mestalla. C’est désormais chose faite. En l’emportant 2-1, le club de la capitale peut certes regretter la toute fin du match (but + expulsion d’Ibrahimovic), mais il nous a offert une prestation XXL. Compact et solide derrière, hormis ce relâchement coupable sur le but de Rami, le PSG a également impressionné devant. Outre un Javier Pastore très bon dans ses enchaînements, buteur et auteur d’un bon repli défensif, le duo Lavezzi-Lucas a également brillé de mille feux.

À commencer par le Brésilien. Arrivé cet hiver chez les Rouge-et-Bleu, l’ancien pensionnaire de São Paulo découvrait la Ligue des Champions un mois presque jour pour jour après avoir disputé sa première rencontre parisienne contre Ajaccio au Parc. Un baptême du feu qui a d’ailleurs failli tourner au vinaigre dès la deuxième minute. Sur une mauvaise réception aérienne, la cheville de l’international auriverde s’est tordue et son remplacement semblait probable. Il n’en fut rien. Mieux, cet épisode a très vite été effacé.

Bon lui aussi dans ses efforts défensifs, Lucas a été un véritable poison pour Valence sur le plan offensif. Doté d’une incroyable capacité d’accélération, il n’a pratiquement pas eu besoin de l’aide de Christophe Jallet pour mettre à mal ses vis-à-vis. Résultat : dès la 9e minute, le Brésilien allume la première mèche en trouvant le poteau de Guaita avant de solliciter à nouveau le gardien ché sur un tir croisé (27e) peu de temps après s’être essayé à la reprise (26e). Un travail finalement récompensé par une passe décisive pour Pastore juste avant la pause venant ponctuer une action incroyable dont Guardado se souvient encore (43e). Sorti peu de temps après le retour des vestiaires, Lucas a été préservé à cause d’une cheville devenue gonflée. « Il a pris un coup très tôt en première période. Il a essayé de rester pour la seconde, mais il tirait la jambe et j’ai préféré jouer la sécurité », a d’ailleurs confirmé Carlo Ancelotti. Une première dont le joueur et les observateurs se souviendront, d’autant que depuis qu’il étrenne le maillot rouge-et-bleu, Lucas affiche un bilan de 4 passes décisives en 7 rencontres, toutes compétitions confondues.

Titularisé à la place de Jérémy Ménez, Ezequiel Lavezzi a également très vite donné raison à Ancelotti alors que certains pensaient voir le Français aligné aux côtés d’Ibra. Comme à son habitude, l’Argentin a harcelé la défense adverse par ses appels incessants. Une activité qui a, à l’instar de Lucas, été récompensée. Une minute après la mine du Brésilien sur le poteau de Guaita, l’ancienne idole napolitaine combinait superbement avec Pastore avant de mystifier Ricardo Costa d’un crochet pour aller placer une frappe puissante qui permettait au PSG d’ouvrir la marque (10e). Omniprésent devant un Ibra plus effacé, El Pocho aurait même pu plier définitivement le sort de ce huitième de finale s’il n’avait pas manqué deux balles de break (38e et 63e). Un regret de plus après le but encaissé.

Mais Paris peut voir venir. Car Lavezzi s’impose comme le deuxième attaquant des Rouge-et-Bleu. Auteur de 5 buts en 8 matches depuis le début de l’année 2013 toutes compétitions confondues), l’international albiceleste affiche des statistiques et une attitude combattive meilleures que celles de son principal concurrent, Jérémy Ménez. Une belle revanche pour un joueur qui avait connu un début de saison compliqué (blessure, expulsion). Un constat qui laisse donc le PSG plus qu’optimiste pour le match retour, et ce, malgré l’absence d’Ibrahimovic.

Par Nabil Chaibi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s