Rdio : six mois de musique gratuite. Par Nabil Chaibi

Le service de streaming Rdio étend sa période d’essai de six mois de musique gratuite à plusieurs pays dont la France.

Face à Spotify ou encore Deezer, la notoriété de Rdio en France accuse un réel déficit. D’après le classement Alexa, Rdio figure par exemple aux alentours d’une 30 000e place en France quand Deezer occupe la 69e place.

Autant dire que le lancement de Rdio dans l’Hexagone mi-2012 est passé plutôt inaperçu. Ce service de streaming musical basé à San Francisco a été fondé par Janus Friis, le co-créateur de Skype.

Actuellement, Rdio est disponible dans plusieurs pays via le Web et des applications mobiles en fonction de l’abonnement. Une formule Web à 4,99 € par mois et 9,99 € par mois pour l’ajout des mobiles.

De base, Rdio ne propose pas de modèle gratuit, si ce n’est un essai de sept jours. Une période d’essai qui gagne aujourd’hui de l’ampleur. Rdio annonce en effet que les nouveaux venus peuvent bénéficier de six mois d’écoute gratuite via le Web et l’accès à un catalogue de plus de 18 millions de titres.

L’écoute gratuite de six mois demeure sans publicité et couvre 15 pays alors qu’elle n’avait jusqu’à présent cours qu’aux États-Unis. Parmi ces pays, la France mais aussi le Canada et la Belgique.

rdio

De la gratuité mais toutefois pas de l’illimité. Rdio n’entre pas dans les détails mais indique qu’un compteur positionné au sommet de la page de profil informe sur la  » quantité de musique gratuite qu’il vous reste chaque mois.  »

Par Nabil Chaibi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s