NTT DoCoMo : 10 Gbps en uplink mobile dans la bande 11 GHz

L’opérateur NTT DoCoMo annonce avoir réussi une transmission montante d’environ 10 Gbps à partir d’une station mobile, en passant par la bande 11 GHz. Une voie qui s’ouvre pour les réseaux mobiles du futur ?

Alors que les opérateurs déploient plus ou moins rapidement la 4G et que l’Europe finance les efforts de recherche d’une 5G espérée pour 2020, les travaux expérimentaux pour améliorer les débits et trouver de nouvelles ressources spectrales se poursuivent.

L’opérateur japonais NTT DoCoMo annonce avoir mené avec succès une expérience en extérieur de transmission mobile à très haut débit sur de très hautes bandes de fréquences. Il a été ainsi possible de réaliser une transmission montante de près de 10 Gbps entre un véhicule faisant office de station mobile et se déplaçant à 9 km/h et une station fixe.

La transmission a utilisé 400 MHz de bande passante dans la zone de fréquences de 11 GHz et a fait appel à la technologie MIMO ( Multiple Input Multiple Output ) avec 8 antennes en émission et 16 antennes en réception ( 8 x 16 ) pour recombiner le signal.

NTT DoComo station mobile
Dans la station mobile NTT DoCoMo

Ces travaux visent à trouver de nouvelles ressources pour répondre à l’explosion du trafic data mobile en cours en passant par des bandes au-delà de 5 GHz, peu exploitées par les réseaux mobiles du fait de leur faible pénétration, ce qui a obligé à utiliser des fréquences plus basses mais avec un meilleur pouvoir de propagation.

NTT DoCoMo indique que les résultats obtenus en uplink peuvent être aussi appliqués aux transmissions descendantes, ce qui pourrait donc permettre d’obtenir (au moins théoriquement) des débits de 10 Gbps sur des appareils mobiles, soit 100 fois plus que ce que permettent les réseaux LTE actuellement.

Par Nabil Chaibi

Publicités

CAT B15 : smartphone résistant qui s’utilise même les doigts mouillés

cat-b15-vignette

 Le fabricant Bullitt Mobile vient de dévoiler un smartphone renforcé. Il ambitionne de devenir un acteur de poids sur ce marché d’ici 2015.

Proposé à travers la marque Caterpillar et nommé CAT B15, ce smartphone aux dimensions 12,5 x 7 x 1,5 centimètre pour un poids de 170 grammes profite en effet d’un revêtement mêlant aluminium et caoutchouc.

Il peut ainsi résister aux chutes d’une hauteur de 1,8 mètre, mais aussi survivre aux immersions à 1 mètre de profondeur durant 30 minutes, aux infiltrations de poussière et aux températures comprises entre -20 et + 50 degrés Celsius.

Autre caractéristique intéressante pour ceux qui envisagent l’utilisation avec des mauvaises conditions climatiques ou dans un milieu professionnel peu approprié au smartphone à l’image du bâtiment : son écran multitouch a été traité contre les rayures et réagit même avec les doigts mouillés.

cat-b15  
Le smartphone CAT B15

Sur un plan plus technique ensuite, ce smartphone fonctionne avec un processeur ARM Cortex-A9 double cœur à 1 GHz, se dote d’une mémoire vive 512 Mo et abrite une mémoire flash de 4 Go que l’on peut étendre de 32 Go avec une carte MicroSD / MicroSDHC.

Livré avec l’environnement Android dans sa version 4.1 Jelly Bean, il offre un affichage 4 pouces avec une définition 800 x 480 pixels, une compatibilité 2G / 3G avec deux logements SIM, des liaisons Wi-Fi / Bluetooth / GPS, un capteur 5 Mégapixels / 720p au dos, un capteur frontal VGA et un tuner radio FM.

Au programme enfin, une batterie Lithium-Ion 2 000 mAh pour jusqu’à 16,3 heures en communications et jusqu’à 19 ou 29 jours en veille – avec une carte SIM ou deux cartes SIM.

La disponibilité est prévue en mars, avec un prix en nu oscillant entre 299 et 329 euros selon les enseignes.

Huawei aussi est tenté par Firefox OS mais reste à l’affût

Le fabricant chinois Huawei pourrait faire partie des fabricants de terminaux Firefox OS…si la plate-forme est bien accueillie par le public.

Si une plate-forme a su faire parler d’elle au salon MWC 2013 de Barcelone, c’est Firefox OS, même si la plate-forme a tout à prouver et se positionne d’emblée sur un créneau du smartphone d’entrée de gamme et plutôt vers les marchés émergents.

Forte de ses 18 premiers opérateurs prêts à la soutenir et des premiers fabricants décidés à tenter l’aventure ( Alcatel, Lenovo, ZTE, LG Electronics ), avec déjà les premiers smartphones ( Alcatel One Touch Fire, ZTE Open ) qui attendent leur heure, elle a déjà réussi le pari d’attirer l’attention.

D’autres acteurs pourraient s’inviter par la suite : Sony travaille avec Telefonica et propose déjà une version expérimentale de Firefox OS à tester sur l’un de ses smartphones Xperia, tandis que le fabricant chinois Huawei s’est aussi déclaré en faveur du nouvel OS mobile.

Logo Huawei Cependant, ce dernier affiche une certaine prudence à l’occasion du salon MWC 2013 de Barcelone et veut d’abord observer quelle sera la réaction du public. Si les opérateurs mobiles sont prêts à jouer le jeu, c’est aussi qu’ils sont en tête de trouver des alternatives aux OS Android et iOS qui monopolisent l’attention.

Dans le cas des fabricants, la donne est différente et le succès d’une plate-forme ne se décrète pas, d’autant plus que d’autres alternatives, comme Tizen, cherchent aussi à émerger. Là encore, Huawei est intéressé et a même conçu des prototypes, rapporte All Things Digital, mais sans savoir encore s’ils iront jusqu’à la phase commerciale.

C’est que Huawei est maintenant l’un des plus grands fabricants mondiaux de téléphones. Il exploite déjà Android, commence avec Windows Phone et reste à l’écoute des frémissements du marché pour tenter de deviner quelle sera la prochaine plate-forme mobile émergente.

Démonstration de Firefox OS sur un smartphone Sony Xperia

firefox-os-logo Petite démonstration de Firefox OS sur un smartphone Sony Xperia, et peut-être un modèle lancé d’ici la fin de l’année ?

L’écosystème Firefox OS est visiblement plus intéressant que le fabricant Sony Mobile Communications ne le disait publiquement il n’y pas si longtemps encore, la branche française ayant par exemple répondu lors d’une entrevue accordée à nos confrères du site Internet Les Numériques qu’aucun projet du genre n’était en cours. Langue de bois, vous avez dit ?

Preuve en est avec la récente annonce d’un partenariat avec l’opérateur Telefonica pour la distribution de smartphones Firefox OS l’année prochaine, mais aussi avec la petite vidéo d’un peu moins de deux minutes qui circule depuis peu sur Internet.

Dans celle-ci, on peut découvrir un smartphone Sony Xperia E tournant avec une version expérimentale de l’environnement mobile soutenu par la Fondation Mozilla. On y voit notamment la partie photo, la partie appel voix et la partie consacrée au paramétrage de l’appareil.

Après avoir regardé la vidéo en question, on peut d’ailleurs se demander si l’avancée du projet n’a pas été minimisée afin de surprendre la concurrence, avec peut-être un smartphone Firefox OS portant la griffe Sony dès cette année.

Et pas que chez Sony d’ailleurs, avec d’autres marques ciblant l’entrée de gamme, à l’image d’Alcatel One Touch et de ZTE, qui sont déjà sur le coup. Rappelons en effet que Firefox OS a été pensé pour animer les smartphones d’entrée de gamme.

Alcatel One Touch Snap LTE : Jelly Bean, dual core et LTE pour 299 €

Alcatel One Touch logo

TCL Communication, décidément prêt à profiter du créneau des smartphones d’entrée et milieu de gamme à moins de 300 €, ajoute l’Alcatel One Touch Snap LTE à ses gammes.

TCL Communication a créé la surprise en dévoilant au salon MWC 2013 de Barcelone son smartphone Alcatel One Touch Fire, l’un des premiers à embarquer la plate-forme Firefox OS et se positionnant comme un terminal d’entrée de gamme.

Mais le fabricant chinois veut aussi profiter des opportunités du marché 4G tout en restant dans une stratégie de créneau des smartphones à petit prix. Il dévoile donc le terminal Alcatel One Touch Snap 4G qui, comme son nom l’indique, offira une compatibilité 4G 100 Mbps.

Ce smartphone est doté d’un affichage 4,6″ 480 x 854 pixels avec traitement antirayures et revêtement oléophobe et dispose d’un processeur dual core 1,4 GHz associé à 1 Go de RAM. Au dos, on trouve un APN 8 megapixels avec flash LED, autofocus et enregistrement vidéo 1080p, tandis qu’en façade un APN 2 megapixels est présent pour la visioconférence.

Alcatel One Touch Snap LTE 

Le smartphones est compatible WiFi b/g/n ( avec partage de connexion ), Bluetooth 4.0, dispose d’un module A-GPS et embarque 4 Go d’espace de stockage interne, extensible par port microSD. L’Alcatel One Touch Snap LTE mesure 10,9 mm d’épaisseur et possède une coque dotée d’un revêtement anti-éclaboussures.

Il offre enfin jusqu’à 9 heures d’autonomie en conversation 2G ( 5 heures en 4G ) via sa batterie 2200 mAh. Ce qui fait l’attrait de l’Alcatel One Touch Snap 4G, c’est aussi son prix de 299 € nu. Mais il faudra attendre le mois d’août 2013 pour le voir débarquer en enseigne et sur Internet.

Adobe Photoshop Touch s’invite sur smartphone pour 4,49€

Jusqu’à présent, la stratégie d’Adobe concernant le portage de son logiciel de retouche Photoshop se limitait à une exclusivité aux tablettes. L’éditeur change aujourd’hui son fusil d’épaule et livre Photoshop Touch pour smartphone sous Android et iOS.

Seules les tablettes étaient concernées par Photoshop pour effectuer de lourdes éditions d’images jusqu’à présent, mais il faudra désormais compter sur les smartphones pour opérer la magie de la retouche numérique.

photoshop 

Photoshop Touch se rend disponible sur Google Play et iTunes Store dès à présent pour 4,49$, l’occasion de profiter d’une version complète du soft déjà proposé sur tablettes avec une interface adaptée aux écrans de plus petite taille.

Comme son homologue sur PC et Mac, Photoshop Touch met en avant son fameux système de calques ( malgré tout limités à 3 dans la résolution la plus haute supportée ), le lasso magnétique ( qui trouve tout son sens lors d’une manipulation tactile, et encore davantage sur des écrans de taille réduite ), des filtres, diverses brosses et finalement potentiellement l’ensemble des fonctions proposées par Photoshop.

Mais l’application apporte un petit plus, puisque le logiciel tirera bénéfice de la caméra embarquée des smartphones en proposant d’importer directement un cliché pris à la volée depuis le logiciel.

Gros avantage, les projets au format .psd seront compatibles avec les smartphones, tablettes et version PC et Mac, histoire de pouvoir continuer à retoucher et à avancer dans les fichiers sur diverses plateformes.

Adobe a spécialement tenu à ce que les 2 versions de son application soient clairement séparées, l’une pour tablette, l’autre pour smartphone, afin d’optimiser chacune d’elle en fonction des caractéristiques qui démarquent les plateformes, comme la taille des écrans ou les performances hardware.

Adobe Photoshop Touch est disponible sur iPhone 4S et supérieur, iPod touch de 5e génération, et smartphones sous Android à partir d’Android 4.0 Ice Cream Sandwich.

Par Nabil Chaibi

Genius KMH 100 : kit gamer presque complet

Logo Genius

La marque Genius vient d’annoncer un kit à destination des joueurs.

Comme son nom KMH 100 le suggère, celui-ci comprend un clavier – K pour keyboard –, une souris – M pour mouse – et un casque-micro – H pour headset. Le clavier n’est autre que l’Imperator, la souris la Maurus et le casque-micro le Lychas, tous les trois introduits en 2012. Mais pourquoi presque complet ? Tout simplement, parce qu’il ne comprend pas de tapis de souris.

Modèle filaire branché en USB grâce à un câble de 1,8 mètre de long avec connecteur plaqué-or, le clavier Imperator propose pour rappel des touches classiques, ainsi que des touches de raccourci pour le multimédia et six touches de macros. Il gère également jusqu’à trois profils de jeu entre lesquels on peut basculer à la volée. À noter enfin un mode jeu pour désactiver les touches Windows durant une partie, une fonction anti-ghosting et un repose-poignets pour garantir le confort lors de longues heures d’utilisation.

Destinée aux droitiers et raccordée en filaire, la souris Maurus utilise de son côté un capteur optique avec une sensibilité qui est ajustable à la volée par palier de 400 dpi et peut atteindre les 3 500 dpi,. Elle dispose de cinq boutons programmables, propose une molette à défilement vertical et offre une mémoire interne capable d’accueillir jusqu’à 21 macros.

Le casque-micro Lychas propose quant à lui deux haut-parleurs de 5 centimètres de diamètre avec rembourrage pour atténuer le bruit extérieur, ainsi qu’un microphone omnidirectionnel et rotatif. Il offre également des boutons pour régler le volume et couper la fonction de capture audio.

Genius KMH 100 
L’ensemble gamer Genius KMH 100

Côté tarif, on annonce 129,99 dollars pour ce kit qui est seulement proposé sur le marché nord-américain pour l’instant. L’Europe sera servie plus tard. À titre indicatif, les clavier Imperator, souris Maurus et casque-micro Lychas se trouvent aujourd’hui à partir de 30, 26 et 30 euros chez nous.