Bordeaux : le coup de gueule de Francis Gillot

Peu de buts, pas beaucoup de spectacle. Depuis quelques semaines, Bordeaux est beaucoup raillé à travers la Toile. Les matches bordelais programmés le dimanche en raison de la Ligue Europa ne se sont pas avérés des réussites, certains appelant même ces rencontres le Siestico. À force d’entendre cette rengaine, l’entraîneur des Girondins Francis Gillot est sorti de sa réserve en conférence de presse. Et a livré le fond de sa pensée sur ces récurrentes critiques.

« On nous tire dessus sans comprendre les choses. On nous dit qu’il faut jouer la Coupe d’Europe à fond ; on la joue à fond et évidemment, en championnat, on souffre. Comme beaucoup d’équipes européennes. Mais ça, personne ne le souligne. On ne pense qu’à nous mettre la tête sous l’eau. On fait un beau parcours européen, ça passe complètement inaperçu. On est qualifié en Coupe de France, ça passe inaperçu. Aujourd’hui, on fait un meilleur championnat que la saison dernière. On a plus de points qu’à la même époque, alors que nous sommes qualifiés en Coupe de France et que l’année dernière, nous étions éliminés. Mais Bordeaux, c’est l’équipe à abattre, l’équipe à critiquer ! », a-t-il lancé. Gillot n’apprécie clairement pas le traitement médiatique réservé à son club.

« Les gens parlent beaucoup sans connaître les choses. Ceux qui sont derrière un micro estiment que cela leur donne tous les droits. Mais il faudrait aller au fond des choses. Il faut connaître le sujet. Je n’aime pas que l’on critique Bordeaux parce que c’est mon club. Mais il faut des arguments. On dit beaucoup de choses sans arguments derrière. Ce sont des débats sans intérêt. Des débats de comptoir, des débats de bistrot… Mais si ça vous arrange de taper sur Bordeaux, allez-y ! », a-t-il poursuivi. Gillot a du mal à encaisser les critiques sur l’ennui suscité par certains matches de son équipe, mais il ne doit pas oublier que tous ou presque encensent son travail, encore plus depuis qu’il a dû faire face à la vente de Gouffran et Jussiê lors du dernier mercato hivernal. Le match face à Lorient demain sera l’occasion de prouver que Bordeaux est capable d’être séduisant !

Par Nabil Chaibi

Publicités

Nantes : Der Zakarian valide la piste Sylvain Armand

En passe de remonter en Ligue 1, le FC Nantes prépare déjà la saison prochaine. Interrogé sur RMC à propos d’un possible retour de Sylvain Armand chez les Canaris, avec qui il a remporté le championnat de France en 2001, Michel Der Zakarian a laissé la porte ouverte.

« C’est toujours important d’avoir des bons joueurs dans son équipe, a indiqué l’entraîneur des Canaris. Si on a le bonheur de monter en Ligue 1 et qu’on peut ambitionner recruter des joueurs comme Sylvain Armand, pourquoi pas. »

Par Nabil Chaibi

LOSC : Mendes ronge son frein

Ryan Mendes, blessé au tendon pendant la dernière CAN puis opéré, n’a toujours pas retrouvé les terrains. Il se soigne, prend son mal en patience et espère vite goûter aux plaisirs du ballon à nouveau. Sur le site officiel du Losc, il a tenu à évoquer la pénibilité de sa convalescence.

« Je pense qu’il n’y a rien de pire pour un joueur de football que d’être coincé dans la salle de kinés pendant que ses partenaires sortent taper le ballon. Ce n’est pas facile tous les jours mais je prends sur moi en me disant que je pourrai bientôt les rejoindre. Pour ça, je dois d’abord travailler avec les kinés. J’espère de tout cœur pouvoir reprendre l’entraînement collectif dès la reprise, l’été prochain. L’idéal serait d’effectuer la préparation de saison avec le reste du groupe. Tout dépendra de l’évolution de ma blessure, mais une chose est sûre, je travaille dans cette optique. Je pense même rester ici avec les kinés pendant une bonne partie de la trêve estivale » a expliqué l’attaquant cap-verdien.

Par Nabil Chaibi

OL : Aulas excuse Lacombe

Largement critiqué après ses déclarations douteuses sur RMC à l’encontre d’une auditrice, Bernard Lacombe a reçu le soutien de son président, Jean-Michel Aulas. Le numéro un de l’OL souligne la maladresse de son conseiller.

« Bernard est déjà sanctionné par lui-même. Il s’en mord les doigts et la langue. Il a très mal vécu le buzz qui a suivi sa déclaration, qui était pour le moins irréfléchie et que j’ai regrettée personnellement, confie le président dans un communiqué sur le site officiel. Elle met en difficulté Bernard, un charmant garçon qui a un cœur en or. Il était dans le contexte particulier d’une émission où il s’est amusé avec quelques copains… Il n’a pas voulu dire ce que les mots disaient. Je n’ai pas l’intention de le sanctionner au-delà d’une discussion de fond qui servira pour la suite. »

Par Nabil Chaibi

OL : Houllier garde un très bon souvenir de Jean-Michel Aulas

« Pour entraîner à Lyon, il faut de la personnalité. Si vous êtes faible, vous n’allez pas réussir. Peut-être qu’il vous met plus de pression mais c’est parce qu’il donne le maximum de moyens, même si c’est moins le cas actuellement ». Passé par le banc de touche de Lyon, Gérard Houllier dévoile dans L’Équipe l’attitude à avoir pour s’affirmer auprès de Jean-Michel Aulas, qu’il connait bien.

«  Avec moi, c’était un peu différent. J’avais de l’expérience, j’étais plus âgé que lui (65 ans) et on se tutoyait. On a eu un petit malentendu au début parce que je n’avais pas été là pendant deux jours à cause d’une réunion à l’UEFA mais ça a duré le temps d’une explication. Il est mauvais perdant, il a la haine de la défaite mais je retiens surtout quatre choses. Il travaille énormément, ce qui fait qu’on s’appelait souvent entre 23 heures et minuit pour faire le point. Il peut revendiquer une expertise dans le foot. Il a une stratégie. Et il a une loyauté vis-à-vis des gens qui sont passés à Lyon. À compétence égale, entre deux personnes, il prendra un Lyonnais », continue l’ancien entraîneur de Liverpool. Le patron de l’OL devrait apprécier.

Par Nabil Chaibi

PSG : Ancelotti et les talents de danseur de Pastore

Javier Pastore s’est distingué en participant au clip d’un de ses amis chanteurs. Une vidéo qui n’est pas passée inaperçue aux yeux de son coach au Paris SG Carlo Ancelotti.

« J’ai vu la vidéo de Pastore, une très belle performance de danseur, je lui ai demandé de m’apprendre ses petits secrets », a lâché l’Italien en conférence de presse.

Par Nabil Chaibi

Man City : Mancini furieux après Kompany

Indisponible depuis près de deux mois à Manchester City, Vincent Kompany a pourtant disputé 90 minutes avec sa sélection de Belgique contre la Macédoine en match éliminatoire pour le Mondial 2014. Une chose qui a mise hors de lui le manager italien de City.

« Je pense que les joueurs devraient comprendre que, parfois, le club passe avant tout, s’agace Mancini aux micros de Sky Sports. Je ne dis pas que la sélection n’est pas importante. Seulement, dans certains cas, elle passe derrière le club. » L’ancien entraîneur de l’Inter avait d’ailleurs tenté de dissuader son joueur de rejoindre sa sélection. En vain.

Par Nabil Chaibi